Le Chocolat

Le Chocolat, un film gourmand et intelligent

Le froid s’est enfin installé dans nos contrées, il vous pique le nez et les oreilles et vous ne rêvez alors que de plaids et de boissons chaudes ? Avec Le Chocolat, film réalisé par Lasse Hallström en 2001, vous pourrez vous réchauffer le cœur et l’âme.

 

Au départ il y a un livre, Chocolat par Joanne Harris, puis vient le réalisateur suédois Lasse Hallström, le champion pour remuer vos cœurs et en faire de la guimauve (genre vraiment). On lui doit entre autres, le remake du film Hatchi (basé sur une histoire vraie) dont je ne me suis jamais remise, le récent Mes vies de chien ou encore Les recettes du bonheur, lui aussi adapté d’un livre et centré sur la gastronomie. Ce mélange parfait d’une bonne histoire et d’un réalisateur nous donne un film touchant et gourmand, qui n’oublie pas d’aborder sous un jour pertinent des questions de société comme la liberté sexuelle ou la peur de l’autre.

69197226_af.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le Chocolat, Lasse Hallström, 2001

De quoi ça parle ?

Une petite ville française sans histoires, voit débarquer lors de l’hiver 1959 une paire insolite : une mère célibataire, Vianne, interpétée par Juliette Binoche, et sa petite fille Anouk. Libre-penseuse,Vianne va chambouler la petite vie tranquille de la commune avec son caractère détonnant mais également avec l’ouverture de sa chocolaterie. Entre son comportement et ses gourmandises, Vianne inspire au puritain Comte de Reynaud, la plus vive des méfiances. En effet, il redoute que l’arrivée de Vianne détourne ses ouailles du droit chemin…

Le moment où Vianne inaugure sa boutique

Pourquoi c’est chouette ?

Vianne est une femme étonnante. Chaleureuse et douce, elle est aussi déterminée quand il s’agit de défendre ses convictions. Grâce à son chocolat, elle tente d’apaiser les cœurs pour résoudre les conflits mais aussi pousser les autres à savourer la vie sans se soucier du quand dira t’on.

Le Chocolat

Le Chocolat

En plus de notre héroïne, on découvre une galerie de personnages, qui ont chacun leurs casseroles et leurs squelettes dans le placard. L’arrivée de Vianne aura pour effet de les sortir de leur morosité qui avait fini par déteindre sur l’âme même de la ville.

Voir une femme affirmer sa liberté et sa bienveillance dans un contexte alourdi par le poids de la religion et des soi-disant « bonnes mœurs » (pas étonnant vu l’époque), est très intéressant à voir mais fait aussi chaud au cœur.

Ce film est un câlin que vous vous faites, une valeur sûre pour cette période de fêtes.

À regarder avec une tasse de chocolat chaud pour une immersion totale 😉

 

 

Une réflexion sur “Le Chocolat, un film gourmand et intelligent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s