New Girl

Deux séries comiques pour passer l’hiver

Il fait froid, il pleut, la nuit tombe tôt et vous manquez désespérément de vitamine D. Je sais, c’est nul mais voyez le bon côté : vous avez donc officiellement le droit de traîner chez vous avec des chaussons de Noël et un plaid en guise de vêtement, le tout en hibernant dès que possible devant des séries.

Alors aujourd’hui je vais vous présenter deux séries comiques qui vont permettront d’affronter l’hiver dans la bonne humeur : New Girl et The Good Place.

New Girl

New Girl, 2011 série créée par Elizabeth Meriwether
New Girl, 2011 série créée par Elizabeth Meriwether

New Girl est une série créée par Elizabeth Meriwether en 2011. Actuellement constituée de 6 saisons, une septième va venir clore définitivement la série.

De quoi ça parle ?

New Girl
New Girl

New Girl nous raconte l’histoire d’une colocation. Trois jeunes hommes, Schimdt, Nick et Winston cherchent un ou une colocataire. Ils vont la trouver en la personne de Jess,en quête d’un logement suite à l’infidélité de son petit ami. La série va suivre leurs péripéties quotidiennes, amicales et amoureuses.

Pourquoi c’est chouette ?

Je n’ai jamais autant ri devant une série et pourtant j’ai le rire facile. La force de New Girl c’est indéniablement ses personnages : délirants mais follement attachants. Entre Schmidt, maniaque compulsif et dragueur invétéré, Nick qui fuit toutes les responsabilités, Winston complètement perché et Jess, enseignante candide et délurée, les étincelles vont jaillir, les moments cultes fuser et surtout l’amitié va s’installer, tendre et touchante comme un bon chamallow.

Devant votre écran, avec New Girl, vous allez passer un franc moment de rigolade tout en ayant envie d’appeler vos meilleurs potes pour passer une soirée ensemble. D’ailleurs, mon chéri, quant à lui, avait commencé à la regarder d’un œil distrait pendant que je me marrais devant les épisodes et il a fini par vraiment l’apprécier et s’attacher lui aussi aux personnages !

 

The Good Place

573631.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
The Good Place, créée par Michael Schur

The Good Place est une récente série de Netflix créée par Michael Schur. Tout comme New Girl, elle est composée de courts épisodes d’une vingtaine de minutes mais ne possède pour l’instant que deux saisons (la seconde partie de cette deuxième saison arrivera en janvier). The Good Place commence à faire pas mal parler d’elle et je comprends tout à fait pourquoi.

De quoi ça parle ?

Suite à son décès, Eleanor est accueilli dans l’équivalent du Paradis : The Good Place ou le Bon Endroit. Elle apprend de la bouche de Michael, le gérant de ce lieu, qu’elle a le droit d’y séjourner grâce au cumul de ses bonnes actions effectuées dans sa vie passée.

Or Eleanor n’est pas une bonne personne. Cette dernière comprend donc vite, qu’en fait, elle n’a rien à faire au Bon Endroit. Craignant alors d’être envoyée au Mauvais Endroit (lieu de toutes les tortures), elle va tenter de devenir une meilleure version d’elle-même afin de définitivement gagner sa place au paradis.

Pourquoi c’est chouette ?

The Good Place, en plus d’être colorée et esthétique, a un pitch original et jubilatoire. Menée tambour battant par la géniale Kristen Bell qui incarne Eleanor, cette série développe un univers fascinant qui tente de répondre à une question que beaucoup se posent : mais qu’est-ce qu’il y a après la mort ?

Et en l’occurrence, au Bon Endroit, vous pouvez voler, avoir tout ce que vous voulez, manger des yaourts glacés, on vous attribue même une âme sœur ! Néanmoins, là-bas, il est impossible de dire des gros mots, ce qui occasionnera la naissance de plusieurs expressions cultes comme « Lutin de Merle » ou « Faiskier » !

The Good Place, Fuck devient Fork !

Riche en rebondissements et en humour, la série bénéficie également de personnages attachants et terriblement humains dans lesquels vous vous reconnaîtrez à coup sûr. Je me suis personnellement beaucoup retrouvée en Chidi, l’âme sœur d’Eleanor. Ce dernier, professeur de philosophie éthique et morale, est incapable de prendre des décisions et souffre de nombreux nœuds au cerveau ! Tout un programme qui l’ handicape même après la mort !

En bref

J’espère vous avoir convaincu de jeter un œil à ces deux séries qui valent vraiment le détour. Qu’elles vous apportent une bonne dose de soleil et d’humour en ces temps pluvieux ! Et deux bonnes nouvelles pour conclure cet article : les deux séries sont disponibles sur Netflix (mis à part la saison 6 de New Girl) et la version française des deux séries est également tout à fait plaisante (ceci est validé par mon mec, gourou psychorigide en haut lieu de la version originale).

 

Envie de voir une autre oeuvre toute douce pour cet hiver ?

→ Le Chocolat, un film gourmand et intelligent

 

 

 

7 commentaires

  1. Sweet Judas

    New Girl m’a vraiment enthousiasmé durant les trois premières saisons, principalement pour la dynamique que Schmidt maintient entre tous les personnages (finalement, le coeur de la série et la « glue » du groupe, c’est… lui). Quand on commence à voir un développement de sa relation amicale avec Winston (qui coïncide finalement avec les périodes « en couple ou non ? » de Jess&Nick), j’avoue que chaque festival était un petit festival de fous rires.
    Mais j’ai cruellement senti passer la mollesse de la saison 4 et n’ai jamais pu terminer la cinquième (on y croit encore, mais c’est laborieux, mon dieu que c’est laborieux…).

    The Good Place est beaucoup plus grinçant (Chidi qui se torture l’esprit sur l »éthique et les tramways à faire changer de voie ou non pour sauver un bébé ou 4 ouvriers, un délice) et la première saison m’a totalement eue avec ses twists (et le final, ahah).Je ne sais pas si tu as vu la deuxième saison, mais on dirait que ça patine un peu pour arriver à poursuivre l’histoire sur ce « retournement » de situation final… Mais bon, heureusement, il y a Janet 8D

    Aimé par 1 personne

    1. lapetitecreature

      Coucou ! Oui je suis d’accord la qualité baisse dans New Girl mais j’aimais tellement les personnages que je suis passé au dessus ^^
      Pour The Good Place, c’est pas faux non plus mais je trouve que les scénaristes ont un talent fou et malgré une petite baisse je me régale toujours autant ! Vive Janet !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s