Bilan culturel 2017 : films et séries

Les séries

Les découvertes :

American Gods

American Gods : Une superbe claque visuelle et un thème qui me passionne : la mythologie. Ticket gagnant pour American Gods adapaté du roman éponyme de Neil Gaman. Hâte de découvrir les prochaines saisons.

Big Little Lies

Big Little Lies : Cetté série je l’ai dévoré en une seule journée ! Elle est prenante, passionnante et terriblement intrigante. Big Little Lies nous offre une plongée dans une petite ville où un drame survient, venant fissurer le vernis lisse que ses habitants ont pris soin de bâtir autour d’eux. Un casting fabuleux et un message féministe en prime, j’ai adoré.

The Good PlaceThe Good Place : Je vous en ai parlé lors d’un récent article, The Good Place a été ma découverte feel good de l’année. J’ai beaucoup rit et j’ai également éprouvé beaucoup de tendresse pour ses personnages terriblement imparfaits qui se retrouvent coincés au Paradis.

Les suites :

Game of Thrones (saison 7) : J’ai kiffé. Encore plus qu’avant. Allez y les filles, défoncez tout. #TeamDaenerys

The Walking Dead

The Walking Dead (saison 8 première partie) : La déception de cette année ! Un seul épisode vraiment réussi pour cette première partie de saison. Je suis vraiment très fan de la série habituellement donc j’espère ardemment que l’écriture s’améliorera pour la suite.

The StrainThe Strain (saison 4) : The Strain est une série à tendance horrifique sur fond de vampire 2.0. La série s’est conclue cette année avec la saison 4 et de manière fort plaisante avec un saut dans le temps après les derniers événements de la saison 3. Une bonne série à se mater dans le noir pour changer des vampires habituels !

Stranger Things Saison 2

Stranger Things (saison 2) : Toujours aussi sympa et prenante, une série franchement qualitative, très immersive qui brille par ses personnages fouillés et son intrigue mystérieuse.

Preacher (saison 3) : Imaginez un peu ! Dans une petite ville des États-Unis, un prédicateur aux lourds secrets hérite d’un pouvoir peu banal : grâce à une voix venue d’ailleurs, il peut imposer sa volonté aux autres et les faire obéir à sa guise.  PreacherMalheureusement pour lui, à cause de ce pouvoir, il va devenir la cible de multiples entités. Toujours en cours de visionnage de cette saison 3, mon amour pour cette série irrévérencieuse adaptée d’une BD se confirme. Une réflexion sur la religion, des personnages badass, beaucoup de sang et le meilleur personnage de vampire de tout le petit écran : j’adore.

Les films

Top 10 très subjectif des films visionnés et datant de 2017. Bon ok y’a aussi 2016 mais c’est mon classement alors Yefaiskeskejeveux.

Mademoiselle Park Chan-WookMademoiselle de Park Chan-Wook : mon homme étant très fan de Old Boy, on avait très envie de découvrir cette nouvelle oeuvre du réalisateur adaptée du roman Du bout des doigts de Sarah Waters. Contrairement au livre qui se passe en Angleterre, dans le film, l’action se passe en Corée pendant la colonisation japonaise dans les années 30. Une jeune femme est envoyée dans une demeure isolée pour être au service d’une riche héritière japonaise. Un jeu de dupes commence alors … Mademoiselle est un film troublant, beau, sensuel, à l’intrigue très bien construite qui m’a complètement embarqué. Un bijou signé Park Chan-Wook qui mérite sûrement un article rien que pour lui !

Logan James MangoldLogan de James Mangold : je ne suis pas très fan des aventures de super-héros, du moins, je suis très sélective car tout ne m’attire pas dans ce genre là. Par exemple : j’ai aimé Docteur Strange pour le côté magie, j’adore les Gardiens de la Galaxie pour le visuel et l’humour et les films autour de Thor m’intéressent pour l’aspect mythologique du personnage or pour tout ce qui est Avengers et compagnie, je dois avouer que ça a vite tendance à m’ennuyer où à être un divertissement facilement oubliable. Wolverine (ou Logan), est un personnage iconique de la saga X-Men dont je garde de bons souvenirs, surtout pour les premiers films. Par contre, les films autour de Wolverine ne m’ont pas spécialement plu, donc je n’attendais pas grand chose de Logan. Et bien je suis mauvaise langue car Logan c’est finalement un VRAI BON film de super héros : c’est profond, y’a de l’action, des problématiques et de bons enjeux, bref, un coup de cœur surprise pour moi et une place toute méritée dans ce top 10 !

Get Out Jordan Peele

Get Out de Jordan Peele : une claque sur grand écran, voilà ce qu’est ce film ! J’en ai parlé dans un précédent article donc je ne m’étendrais pas dessus ici mais ce qui est sûr c’est que Get Out est un des meilleurs films de 2017 ! Cette intrigue angoissante sur fond de racisme est une pure plongée en Enfer, le tout avec de supers acteurs et une bande son sensationnelle.

Premier contact Denis VilleneuvePremier contact de Denis Villeneuve : Premier Contact c’est justement l’histoire d’une rencontre, celle entre les humains et une espèce extraterrestre. Avec une grande délicatesse et de superbes effets spéciaux, ce film tisse les traits d’un fabuleux tête-à-tête où la crainte se mêle à l’émerveillement.

Dernier Train pour Busan Sang-Ho Yeon

Dernier Train pour Busan de Sang-Ho Yeon : Probablement le meilleur film de zombies de ces dernières années. Un huis clos dans un train d’une rare tension où zombies et humains se jaugent et s’affrontent. Un divertissement sensationnel qui propose également des personnages très intéressants en plus d’une réflexion écologique.

Grave Julia DucournauGrave de Julia Ducournau : Justine, végétarienne comme toute sa famille, intègre une école vétérinaire où on la force à manger de la viande lors du bizutage. Cet acte va radicalement changer la vie de Justine. Auréolé de prix, Grave n’a pas volé sa réputation et son succès. Julia Ducournau, dont c’est le premier film, est parvenue à réaliser un long-métrage sensoriel qui prend aux tripes (attention aux estomacs sensibles).Un film qui nous fait frissonner et parvient toujours à surprendre son spectateur jusqu’à la dernière minute ! À regarder absolument pour tout amateur ou amatrice de films de genre !

Dunkerque Christopher NolanDunkerque de Christopher Nolan : À partir de trois lignes de temps différentes, nous assistons à l’évacuation des troupes britanniques depuis Dunkerque en mai 1940. Immersion c’est le maître mot de ce film. Nolan a réalisé une oeuvre incroyablement immersive : un billet sans retour pour l’enfer de la guerre. On voit, à travers ce que vivent les personnages, se dérouler toutes les absurdités, les fulgurances et surtout les tragédies propres à chaque conflit armé. On a peur, on angoisse avec les personnages, on craint pour leur vie, parfois même on a envie de les engueuler puis après on se rend compte que finalement, on ne sait pas comment on aurait réagi à leur place. C’est là toute la finesse de Dunkerque : l’empathie. De plus, Nolan comme toujours, soigne le son avec le grand Hans Zimmer à la bande-son mais également son image. En effet, il minimise l’emploi du numérique ce qui donne plus de corps et de réalisme au récit : il a par exemple utilisé de vrais bateaux et a engagé pas moins de 6000 figurants pour Dunkerque. Un film grandiose !

La La Land Damien ChazelleLa La Land de Damien Chazelle : il n’y a pas à dire Damien Chazelle a un dont pour nous conter des histoires en musique, ce qui n’est pas étonnant étant donné son amour affirmé pour les comédies musicales.Après le palpitant et génial Whiplash qui relate une relation toxique maître/élève autour de la batterie, Damien Chazelle est revenu avec un nouveau film autour de la musique et de la scène à la saveur douce amère. La La Land c’est l’histoire de Mia qui souhaite devenir actrice et de Sebastian, musicien passionné de Jazz qui rêve d’ouvrir un jour son propre club. La La Land c’est une histoire amour, une histoire dansée et chantée, une histoire où rêve et vie s’entrechoquent. Une prouesse de poésie qui vous convertira peut être aux comédies musicales si ce n’est pas déjà le cas.

Captain Fantastic Matt RossCaptain Fantastic de Matt Ross : « Nos enfants seront des philosophes rois et cela me procure un bonheur indescriptible ». Voilà une phrase qui résume bien Captain Fantastic. Elle est prononcée par un père unique, qui avec sa femme, prodigue une éducation à des années lumières de ce qu’on trouve habituellement aux États-Unis. Isolée, la famille vit en symbiose avec la nature et au rythme des différentes activités imposées par les parents : course, escalade, lecture, musique… Alors qu’un drame vient fissurer le vernis de leur utopie, Ben le père, va devoir se confronter lui et ses enfants au monde extérieur. En ces temps troubles où les voix s’accumulent pour remettre en cause le système de nos sociétés, Captain Fantastic apporte sa contribution à une réflexion plus globale. L’éducation, le rapport à la nature, l’industrie agro-alimentaire… le film aborde de nombreux thèmes plus passionnants les uns que les autres sans tomber dans la facilité et avec beaucoup de justesse. À voir pour toute personne désireuse d’ouvrir ses horizons et d’entamer une réflexion sur la société.

The Neon Demon Nicolas Winding RefnLe dernier film est sans nul doute mon préféré. Sorti en juin 2016, The Neon Demon de Nicolas Winding Refn ne pouvait pas être absent de ce classement. Depuis que je l’ai vu, un soir à une heure beaucoup trop tardive, je demeure passionnée par lui. Jesse aspire à être mannequin. Fraîchement débarquée à Los Angeles,  elle va vite intéresser le milieu de la mode, provoquant alors jalousies et passions destructrices. The Neon Demon c’est un choc visuel : une esthétique fabuleuse quasi ensorcelante qui se rapproche du célèbre Suspiria. Nicolas Winding Refn a créé un bijou magnifique pour justement parler de la beauté. Certains y voient ainsi une jolie coquille bien trop vide à leur goût. Pour ma part, j’y vois un ensemble cohérent, un objet filmique à part entière où le propos et la forme se répondent mutuellement. The Neon Demon est clivant, on l’aime où on le déteste, je le comprends. Moi je l’aime passionnément.

Il y a eu tant d’autres coups de cœur, mail il a fallu faire un choix. Je glisse donc ici d’autres films qui sont vraiment très chouettes  (de rien c’est cadeau) : Mary (Gifted), Les Figures de l’Ombre, The Strangers, Midnight Special, Noces

À très vite pour la suite de ce bilan culturel de 2017 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s