Ma série doudou : Jane The Virgin

Une série doudou, tout le monde a la sienne. Généralement, une série feel-good par excellence repose sur l’alliage du dramatique et du comique. De fait, de mon côté je vous ai déjà parlé de séries comme New Girl et The Good Place qui font fondre mon petit cœur marshmallow et rire à gorge déployée. Néanmoins il est temps de vous parler d’un coup de cœur absolu dans le même registre pour une série commencée il y a moins de deux ans : Jane The Virgin.

MV5BMTQ1NDE5MTY5OV5BMl5BanBnXkFtZTgwNDA3Mzg5NjE@._V1_

Jane The Virgin- Photo: Nino Munoz/The CW Network, LLC. All rights reserved.

La série a été créée par Jennie Snyder en 2014 et comprend pour l’instant 4 saisons (trouvables sur Netflix). Elle aura droit à une cinquième et dernière saison diffusée à partir de la fin de 2018 aux USA.

De quoi ça cause Jane The Virgin ?

Jane Villanueva, jeune adulte encore vierge du fait de l’éducation religieuse de sa grand-mère vénézuélienne , se retrouve enceinte suite à une insémination artificielle faite par erreur à la place d’un frottis. La jeune femme alors en couple est complètement désarmée face à la situation, et ce d’autant plus quand elle apprend que le donneur est un ancien flirt, Rafael Solano, le patron d’un hôtel nommé le Marbella, et que l’échantillon de sperme utilisé était la dernière chance pour ce dernier de devenir père biologiquement à cause d’un ancien cancer.

C’est le début du bordel.

Pourquoi c’est bien Jane The Virgin ?

Laissez moi vous convaincre en 8 points :

Viva la télénovela !

Son postulat de départ assez improbable place dès le début la série dans la droite lignée des télénovelas, un héritage assumé et complètement revendiqué par le show. Les télénovelas sont des programmes télévisés issus en majorité d’Amérique latine et qui reposent sur des intrigues très dramatiques sur fond de romance. C’est un genre très populaire qui est encore facilement raillé en dehors de ses frontières d’origine. En cause, une mauvaise réputation forgée par des contenus disposant de faibles budgets. La télénovela c’est un peu le soap opéra à la sauce latine si on veut.

Jane The Virgin fonctionne sur le même principe qu’une télénovela : des intrigues entremêlées avec des rebondissements souvent sensationnels, des personnages hauts en couleur et une grande importance accordée aux relations amoureuses et à la famille. Dans la série vous suivez ainsi la vie et les relations des différents personnages (et notamment le bazar provoqué par la grossesse inopinée de Jane) avec en font une intrigue policière dont les nombreuses répercussions rythment pour beaucoup l’avancement de l’intrigue.

Un exemple de l’intervention de la voix off

La série devient donc très vite addictive et pour mieux s’y retrouver vous aurez l’aide de la voix off, véritable personnage à part entière (et qui ne manque pas d’humour), qui commente à l’adresse du spectateur les scènes et les rebondissements qui ont lieu à l’écran. Elle propose également un récapitulatif à chaque début d’épisode. Cette voix off omnisciente est un véritable atout dans la narration de la série et occasionne de nombreux rires à cause de son côté comique et rarement impartial.

L’importance de la famille

Avant l’arrivée des galères, le monde de Jane se résume principalement à un trio, celui qu’elle forme avec sa mère, Xiomara et sa grand-mère, Alba. Elles ont quasiment toujours vécu toutes les trois et sont très soudées. Alba a perdu son mari Mateo alors que Xiomara était encore très jeune et l’a élevé seule. Elle a continué à la soutenir quand cette dernière encore adolescente a donné naissance à Jane. Nous sommes faces à un trio féminin très fort où chacune des personnalités qui la composent est dotée d’un caractère bien affirmé et de caractéristiques propres.

Le trio féminin de départ est rejoint par de nouveaux membres tout au long de la série mais si il y a bien une chose qui persiste malgré les conflits et les doutes, c’est l’importance centrale des liens familiaux. De plus, dans Jane The Virgin, la famille ne se résume pas aux liens du sang, on regroupe sous cette appellation toutes les personnes qu’on aime assez pour les considérer comme telle.

Cette emphase sur les liens donne à la série une saveur très douce et réconfortante à la manière d’un gros câlin.

Des personnages géniaux

Chaque personnage est attachant. Ils sont variés et permettent je pense à chacun de s’identifier. En plus, le tout est servi par des acteurs très compétents et investis.

Gina Rodriguez a obtenu un Golden Globes pour son interprétation de Jane ♥

Ainsi nous avons entre autres : Jane, la fille romantique qui rêve de devenir écrivain, Xiomara la mère fêtarde et extravertie, Alba, la abuela (grand-mère en espagnol) tendre mais parfois trop moralisatrice, Rogelio l’acteur de Telenovela qui a beaucoup de mal à faire dans la discrétion et la sobriété, Rafael le gérant d’hôtel riche et beau-gosse, Petra la reine de glace tchécoslovaque et Michael le petit ami adorable et justicier.

Rogelio, le seul et unique !

MV5BMjM4MzEzMDkxNl5BMl5BanBnXkFtZTgwNjYwMzUxNDE@._V1_

Jane The Virgin  The CW Network, LLC. All rights reserved.

Ils sont évidemment souvent rattachés à des archétypes mais ils évoluent au fil de la série et ne restent pas figés. On apprend à les connaître, on découvre leur passé, leurs failles, ce qui les rends très humains avec une vraie profondeur psychologique.

De l’amour, de l’amour !

Préparez vous à choisir des camps car dans Jane The Virgin il y a pas mal de triangles amoureux, chose indispensable pour toute bonne télénovela qui se respecte. Perso je suis Team Rafael (désolé Michael) !

Je fonds ♥

Des guests de folie et un contexte véridique

Il y a beaucoup de « stars » qui interviennent dans la série grâce à la célébrité fictive de Rogelio. Pour autant, les guests eux sont bien ancrés dans la réalité car ils jouent leur propre rôle : Gloria Estefan, Britney Spears, Eva Longoria, River Fields et même l’écrivaine Isabel Allende, c’est un vrai défilé !

De la même manière, la série fait régulièrement référence à des œuvres, des événements et des personnes véridiques ce qui lui confère un certain réalisme et nous rapproche des personnages.

De la diversité

JAV216-Jane-Alba-Xo-Mateo

Jane The Virgin -Photo: Danny Feld/The CW -© 2016 The CW Network

La série se caractérise par sa diversité. D’abord parce que l’identité hispanophone et latine est mise à l’honneur, Alba Villanueva étant née et ayant grandi au Venezuela avant d’arriver aux Etats-Unis mais aussi parce que l’action se déroule en Floride à Miami, un lieu avec une grande population hispanophone. Une critique a souligné que la série n’était pas irréprochable dans sa représentation de l’identité Vénézuélienne à cause de manquements tels que l’absence de certains mots typiques de la culture par exemple. Elle déplore également que la série s’attarde rarement à développer son propos sur le Venezuela (sa situation politique et économique) quand le pays est mentionné. Ces manquements peuvent alors faire croire que toutes les cultures latines sont interchangeables et également invisibiliser les tragédies qui se jouent dans ces pays. Néanmoins la série fait des efforts. Personnellement, j’adore quand les personnages parlent aussi naturellement l’espagnol que l’anglais et quand Jane appelle Alba « Abuela ». L’amour des télénovelas que partagent Jane avec sa mère et sa grand-mère participe à cette représentation de diversité culturelle tout comme la présence de certains plats typiques à l’instar des arepas. Il faut également noter que Gina Rodriguez s’investie dans l’amélioration de la visibilité des acteurs et actrices latinos, étant elle-même la fille de parents portoricains.

Ensuite la diversité est physique. Le casting est ainsi majoritairement latino et l’héroïne principale, Jane, n’a pas un physique de top model, c’est une fille NORMALE. Et c’est trop cool ! La série dispose également de plusieurs personnages (dont certains récurrents) LGBTQ+ ce qui marque un vrai désir de représenter la réalité diverse de notre société.

Des thématiques actuelles

La série aborde également de nombreuses thématiques actuelles et se montre très progressiste. On aborde la parentalité et ses difficultés, l’éducation, les réseaux sociaux, le féminisme, l’avortement, l’immigration, la politique (un peu en tout cas) et l’importance d’une sexualité choisie et épanouie. Jane The Virgin se centre beaucoup sur les valeurs humaines et même si les personnages ne sont pas toujours d’accord et ont des lignes de conduite différentes, l’important est porté sur le respect d’autrui et la bienveillance. Ce fonctionnement s’illustre parfaitement dans le conflit tenace qui oppose Alba avec sa fille et sa petite fille. Alba, très pieuse et chaste, a souvent des mots durs et se montre très (trop) conservatrice. C’est elle qui a poussé Jane à rester vierge jusqu’au mariage malgré l’avis contraire de Xiomara qui de son côté prône un rapport au corps et à la sexualité plus léger et sain.

et surtout de la bonne humeur !

Malgré les drames qui émaillent la série et nous touchent en plein cœur, Jane The Virgin est toujours parcourue de rires et de bonne humeur. La joie de vivre de Jane et d’autres personnages donnent à l’ensemble du show une tinte humoristique et légère renforcée par une photographie très colorée voire acidulée.

Jane The Virgin c’est un bonbon, un pur plaisir télévisuel qui fait parfois pleurer mais qui fait surtout sourire ! Elle nous entraîne dans son tourbillon improbable et on y reste avec un plaisir non dissimulé ♥ J’attends avec impatience la dernière saison, surtout après le dénouement incroyablement telenovelesque de la quatrième …

***

Alors vous seriez partant pour cette série ?

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s