BD : Le Tailleur de Pierre, l’adaptation du roman de Camilla Läckberg

J’aime bien les polars. Ce n’est pas un genre que je lis assidûment mais j’aime les histoires pleines de mystères où le but est de répondre à ces fameuses questions : qui ? comment ?  où ? et pourquoi ?

Pour enquêter et frissonner mon maître à moi c’est Chattam mais on peut savourer ce genre d’histoires en dehors du polar proprement dit, surtout si le thriller c’est pas votre truc. Pour ce faire, dirigez vous vers des ouvrages qui se centrent par exemple sur des secrets de famille, généralement ça paye et ça fait très bien l’affaire ! J’ai ainsi, par exemple, adoré L’enfant du lac de Kate Morton dont l’intrigue tourne autour d’une disparition d’enfant au sein d’une famille aisée.

Mais revenons en au polar. Depuis quelques années, le genre policier a vu une marée nordique déferlé sur lui. Effectivement, les auteurs scandinaves sont désormais confortablement installés sur les étagères policières de nos librairies. Parmi ces auteurs et autrices on peut en particulier citer feu Stieg Larsson connu pour le succès phénoménal de sa saga suédoise Millénium, mais on peut également parler d’une autre figure, également suédoise, j’ai nommé Camilla Läckberg ! Je n’ai pas lu ses romans mais je sais que ma maman les aime beaucoup à l’instar de beaucoup d’autres personnes. Par contre, j’ai découvert depuis quelques années que les romans de Läckberg issus du cycle concernant les aventures d’Erica Falck et Patrik Hedström sont adaptés progressivement sous forme de roman graphique aux éditions Casterman. Pour chaque ouvrage on trouve Olivier Bocquet au scénario et Léonie Bischoff au dessin. J’ai commencé par La Princesse des Glaces que j’avais trouvé en bibliothèque mais aujourd’hui je vous parle du dernier venu : Le Tailleur de Pierre qui est sorti en juin 2018.

De quoi ça parle Le Tailleur de Pierre ?

Le tailleur de pierre Casterman Bocquet Bischoff

Dans la petite commune côtière de Fjällbacka, le corps d’une petite fille est retrouvé, la fille d’une amie d’Erica. Une enquête est lancée quand on comprend que la mort de la petite est sûrement d’origine criminelle.

Pourquoi c’est bien Le Tailleur de Pierre ?

Evidemment si j’ai aimé cet ouvrage, comme les précédents d’ailleurs, c’est parce que l’intrigue est parfaitement construite et déroulée. L’enquête est passionnante et on cherche également de notre côté les origines du drame. Olivier Bocquet a réussi à condenser les livres de Camilla Läckberg de façon à les adapter pour la forme graphique. Un pari complexe mais réussi car la bande dessinée se suffit à elle-même et nous fait passer un très bon moment.

Le scénariste est aidé par l’illustratrice, Léonie Bischoff, qui via son trait retranscrit l’ambiance de Fjällbacka et surtout les émotions des personnages, point indispensable quand on est dans la peau d’un enquêteur ou d’une enquêtrice.

J’apprécie vraiment de suivre les enquêtes d’Erica et de Patrik. Ces bandes dessinées me semblent parfaites pour quiconque souhaite une lecture captivante alors n’hésitez pas si vous avez l’âme investigatrice ou si vous souhaitez aborder le genre policier !

Bonne lecture !

 

 

 

Une réflexion sur “BD : Le Tailleur de Pierre, l’adaptation du roman de Camilla Läckberg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s