Pumpkin Autumn Challenge – Suivi de lecture 3# : Mona Chollet – Sorcières, la puissance invaincue des femmes

Après Françoise Héritier, ma deuxième essayiste/ intellectuelle préférée c’est assurément Mona Chollet. Son livre Beauté Fatale m’avait passionné et ça a été la même chose avec Sorcières, la puissance invaincue des femmes.

Les sorcières, vous le savez c’est mon dada mais avec ce livre que j’ai sélectionné pour le Pumpkin Autumn Challenge (Catégorie Balai Pattes !) j’avais à la fois hâte et un peu peur car je craignais que ça soit un peu redondant par rapport aux autres choses que j’avais déjà lu. Et bien alors pas du tout, Mona Chollet a encore réussi son coup.

The Three Witches, Henry Fuseli

The Three Witches, Henry Fuseli

Mona Chollet nous parle des sorcières, leur histoire, la chasse et l’injustice qu’elle ont subies. Elle nous rappelle la monstruosité et la cruauté infligé à ces femmes différentes et c’est justement leur différence qui est le coeur du livre. Mona Chollet se centre sur trois figures féminines qui, à cause du patriarcat, ont été détesté et le sont encore : la femme sans enfant, la femme âgée et la femme savante.

Forte d’un propos construit, intelligent, pertinent et riche en sources diverses, Mona Chollet prend la défense du non-désir d’enfant. Elle défend le droit à la femme de ne pas s’accomplir dans la maternité. Elle demande également à ce qu’on autorise les femmes à vieillir sereinement, comme c’est déjà le cas pour les hommes. Et surtout, dans ma partie préférée, elle explique en quoi la haine à l’encontre des femmes et l’appropriation masculine de la science a participé à la construction d’un monde qui en se voulant ultra-rationnel, en est venu à détester le vivant et à vouloir le dominer. On se rend également compte au fil des pages, du nombre incroyable de « penseurs » qui étaient misogynes. Ça fait réfléchir puisque c’est en majorité leur réflexion qui a façonné l’évolution morale et philosophique d’une partie du monde.

Witches on the Sabbath, Luis Ricardo Falero (1878)

Witches on the Sabbath, Luis Ricardo Falero (1878)

J’ai également était très agréablement surprise de constater que l’on partageait des réflexions très similaires à propos de l’accouchement et du suivi de la grossesse mais aussi à propos du film Les Sorcières d’Eastwick par exemple.


Voici quelques citations extraites du livre qui m’ont marqué :

« L’asservissement des femmes nécessaires à la mise en place du système capitaliste est allé de pair avec celui des peuples déclarés « inférieurs », esclaves et colonisés, pourvoyeurs de ressources et de main-d’oeuvre gratuites – c’est la thèse de Silvia Federici. »

Mona Chollet cite Elizabeth Gilbert qui pense qu’il existe trois catégories de femmes : « Celles qui sont nées pour êtres mères, celles qui sont nées pour être tantes, et celles qui ne devraient en aucun cas être autorisées à s’approcher d’un enfant à moins de trois mètres. »

« Qui est ce Diable dont le spectre, à partir du XIVe siècle, s’est mis à grandir aux yeux des hommes de pouvoir européens derrière chaque guérisseuse, chaque magicienne, chaque femme un peu trop audacieuse ou remuante, jusqu’à faire d’elles une menace mortelle pour la société ? Et si le Diable, c’était l’autonomie ? »

« C’est aussi la sexualité des femmes âgées qui, à l’époque, suscitait une crainte particulière. N’ayant plus de droit légitime à une vie sexuelle puisqu’elles ne pouvaient plus enfanter et qu’elles étaient parfois veuves, mais expérimentées et toujours désirantes, elles apparaissaient comme des figures immorales et dangereuses pour l’ordre social ».

Mona Chollet cite Carolyn Merchant : « La sorcière, symbole de la violence de la nature, déchaînait des orages, causait des maladies, détruisait les récoltes, empêchait la génération et tuait les jeunes enfants. La femme qui causait du désordre, comma la nature chaotique, devait être placée sous contrôle ».


 

J’espère que cette chronique vous a plu et qu’elle vous aura donné envie de lire cette pépite ! Merci Mona Chollet ♥

3 réflexions sur “Pumpkin Autumn Challenge – Suivi de lecture 3# : Mona Chollet – Sorcières, la puissance invaincue des femmes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s