Pourrait-on arrêter de taper sur EnjoyPhoenix ? Quand on attaque la forme et la personne pour éviter de parler du vrai problème

Il y a un peu moins d’une semaine, Marie Lopez, plus connue sous le pseudonyme d’ Enjoy Phoenix a fait une vidéo où elle annonçait se retirer des listes d’envois presse. Ceci afin de mieux maîtriser le flux de colis et de produits qui franchissent sa porte. Le tout autant pour elle-même que par bon sens et conviction écologique.

Globalement la vidéo a été bien reçue et beaucoup souligne la maturité de la jeune femme. J’en fais partie. Alors que je râlai il y a peu sur le consumérisme patenté de la youtubesphère beauté, les réflexions et l’évolution de Marie sont un gros soulagement.  Car Marie ne fait pas partie des youtubeuses ou influenceuses qui avaient déjà une démarche écologique à la base. Elle revient de loin et elle change, prend du recul. C’est d’ailleurs cette faculté à avancer qui fait que j’ai continué à la suivre malgré mon désintérêt progressif pour les contenus mode et beauté traditionnels.

Mais parmi l’accueil positif, certaines voix se sont distinguées en remettant en cause la vidéo. Si j’écris cet article c’est parce que je suis en colère que l’on adresse des critiques principalement sur la forme de la vidéo. Effectivement le message de Marie même si il est nuancé, est plutôt validé (trop de suremballage etc..) par ces deux critiques. Mais pourtant ils passent ce message au second plan pour s’attarder sur la forme et la personne, ses intentions.

JE RÉAGIS A LA VIDÉO « DES MARQUES » DE HORIA & ENJOYPHOENIX !

VIDÉO REACTION : JE NE SUIS PAS D’ACCORD AVEC MARIE LOPEZ – KAROLYNE

Les critiques principales émises sont les suivantes :

-la vidéo est trop longue par rapport à son sujet (ce que je comprends par : pas besoin de faire une vidéo entière dédié à ça)

-Son ton est trop « solennel », elle paraît hautaine ou fausse

-Indirectement elle juge les autres Youtubeurs et Youtubeuses

-Elle est hypocrite car c’est bien beau de se réveiller après avoir profité du système pendant 7 ans

-C’est facile pour elle car elle a une situation financière stable

-Son revirement par rapport aux marques se rapproche de l’ingratitude

-Elle ne fait pas vraiment d’efforts pour tout écouler en donnant

J’ajoute aussi que dans sa vidéo, Esteban a l’air de confondre envois issus de partenariats et envois presses comme l’ont souligné de nombreux commentaires. Du coup, il pense qu’ Enjoy Phoenix n’est pas très honnête quand elle dit ne pas toujours savoir ce qu’elle reçoit alors que c’est vrai pour beaucoup de colis.

Pourquoi ces critiques passent à côté du sujet

La forme c’est important pour transmettre un message je suis d’accord. Mais c’est le message en lui-même qui est le plus important. Critiquer majoritairement le contenant plutôt que le contenu je trouve ça dommage, surtout que globalement la mise en forme est très sobre et posée donc expliquez moi votre raisonnement bordel !

Si la vidéo est longue et dédiée à ce sujet c’est parce que Marie voulait prendre le temps d’expliquer son choix, sa réflexion. Ce temps était précieux et nécessaire car une telle décision avec le cheminement qui s’opère de son côté implique des changements sur sa chaîne et sa ligne éditoriale. Comme elle le dit c’est un changement majeur de fonctionnement après 7 ans d’une mécanique rodée et exponentielle. Elle confirme l’amoindrissement de contenu « beauté » sur sa chaîne tout simplement car ça ne l’intéresse plus comme avant. Elle veut élargir ses sujets, sortir hors du sentier cadenassé de la beauté.

Qu’on la trouve hautaine ou pas, c’est personnel mais moi  j’ai juste vu quelqu’un qui essayait d’expliquer posément une démarche. Si les autres youtubeurs ou youtubeuses se sentent jugé.e.s c’est pas de la faute de Marie, c’est plutôt à mon sens, parce que son action souligne par contraste les autres comportements. Du coup leur conscience les travaille …

Ensuite, dire qu’elle ne fait pas d’efforts pour tout écouler, qu’elle peut donner à pleins d’occasions, c’est faire preuve de mauvaise foi. Marie donne beaucoup, elle le dit dans sa vidéo et ça se voit dans ce qu’elle partage. Les recettes des vides dressing vont généralement à des associations, idem pour les peluches par exemple qu’elle reçoit dans les meet up. Elle donne autour d’elle dans son entourage, fait des concours etc… Peut être que si elle ne faisait que ça de ses journées elle arriverait à faire des tas de colis et encore plus de concours mais faut-il rappeler qu’elle a des obligations professionnelles autres : sa chaîne et sa boutique en ligne par exemple ? Karolyne dit qu’elle pourrait amener des sacs de produit à ses signatures et les donner aux abonnés présents. Mais vous imaginez le foutoir ? Déjà que le temps de la rencontre même est millimétrée, rajouter cette étape et c’est intenable vu le monde. Et puis elle a envie d’avoir une vie à côté aussi, rien de plus normal.

Ensuite on critique son revirement car il est tardif. Bah écoutez dans ce cas continuons tous à faire du caca et ne changeons rien du tout car ce sera toujours trop tardif aux yeux de quelqu’un. Marie a vécu dans ce système, elle a baigné dans une avalanche de produits que très peu de personnes connaîtront. Elle a expérimenté la chose et elle s’est rendue compte que ce qui l’amusait avant était basé sur des principes foireux et biaisés. Passée l’excitation quasi enfantine, on grandit et on désire autre chose pour sa vie. En l’occurrence, Marie souhaite s’accorder sur des valeurs qui mûrissent chez elle depuis un certain temps et c’est normal. Son expérience en Tanzanie par exemple a participé à cette prise de conscience.

Oui elle a une situation stable financière grâce à ses vues, ses collaborations et partenariats et sa boutique en ligne. Ce qu’elle dit arrêter ce sont les envois presses c’est-à-dire les colis envoyés par les marques pour faire découvrir leur produit. Il n’y a normalement pas d’argent derrière les colis presses. Ensuite elle précise aussi revoir ses participations aux voyages presse. Quitte à devoir prendre l’avion, elle préfère rentabiliser (« carbonement parlant ») le trajet en restant longtemps sur place plutôt que faire des séjours express à répétition.

On en vient à lui coller le titre de quasi ingrate car « ça fait partie du jeu de recevoir des produits ». Limite si elle devrait pas leur baiser toutes les pieds aux marques. Non mais on est où là ? Avant les youtubeuses achetaient, testaient et permettaient à celles et ceux qui regardaient de faire des choix dans leur consommation, pareil avec les blogs. Désormais, les marques se sont infiltrées dedans avec la délicatesse d’un pachyderme et alors n’aident plus à faire des choix de consommation mais au contraire attisent le désir, l’envie et la compulsion. Marie l’explique bien avec l’exemple des packaging presse les plus dingues possibles pour faire parler de sa marque via les réseaux des Youtubeur.euses.

Les couvrir ainsi de produits normalise la surconsommation et l’encourage autant chez la dite youtubeuse qu’auprès de son audience qui s’habitue à de telles images (d’ailleurs c’est une chose qu’Esteban précise à juste titre pour le coup). En voyant tous leurs produits, la place prise par cet amoncellement de choses, je comprends l’aspect anxiogène que décrit Marie. Un amoncellement en dépit du bon sens puisqu’il n’y a en plus aucun ciblage (Horia le souligne aussi) : envoi de toutes les teintes, envoi de produits qu’elles n’utilisent pas, ne correspondent pas à leurs goûts ou leur peau etc…

Elle précise qu’elle a été chanceuse de ne pas débourser d’argent pour une majorité de son maquillage, elle en est consciente. Pour autant ce n’est pas une raison valable pour rester dans le même circuit comme un hamster dans sa roue. C’est un argument foireux.

Pourquoi ce qu’à décidé Marie est important ?

On la soupçonne de vouloir surfer sur la vague de l’écologie, de vouloir se démarquer des autres. Bah écoutez j’espère que d’autres vont surfez dessus de la même manière qu’elle, c’est-à-dire en agissant. Elle fait gaffe de plus en plus à la compo des produits qu’elles utilisent, réduit sa consommation de produits animaux et essaie de diffuser un message bien plus rationnel via son audience très vaste.

Oui elle a toujours un pied dans la consommation ne serait-ce que par sa boutique en ligne ou ses collaborations, c’est vrai. Néanmoins sa manière de gérer sa boutique témoigne d’une envie de faire moins mais mieux : fabrication française, des quantités définies, peu de produits réutilisation des papiers de soie des colis qu’elle reçoit dans ses envois de sa boutique etc…C’est pas parfait mais on ne peut pas dire qu’elle ne fait rien. Elle progresse dans le bon sens et elle le partage avec sincérité.

Ce qu’a décidé Marie est important car elle est un personnage public et que son message sera forcément largement entendu. Ce message c’est de redevenir maîtresse de sa consommation et de ses possessions. Ce message c’est celui de retrouver du plaisir dans la découverte et investir à nouveau de la valeur dans ce qu’on utilise. Ce message c’est prendre le temps d’utiliser les produits, de les utiliser bien et de privilégier ceux qui correspondent à nos valeurs (compo, éthique etc…). Ce message c’est décider et agir au lieu de subir.

Les gens commencent à sortir la tête du guidon de la consommation. Une youtubeuse canadienne du nom de Samantha Ravndahl a fait le choix de se retirer des listings de presse en novembre dernier.

Le message d’Enjoy Phoenix est imparfait certes mais salutaire. Alors mettre l’accent sur elle et sa prétendue solennité ou fausseté, plutôt que sur ce qu’elle dénonce, désolée c’est voir la paille dans l’œil de son voisin plutôt que la poutre dans le sien.

 

 

2 commentaires

  1. Lucie J.

    Bonjour petite créature,
    je n’ai pas vu les vidéos « réponses », mais personnellement quand j’ai vu la vidéo de Marie, je me suis dit que c’était une superbe chose que de prendre autant de temps pour expliquer son changement, parce ses raisons sont légitimes, en plus il y a quand même plus de 3M de personnes qui la suivent, ce qui veut dire que ce sont autant de jeunes personnes qui vont quand même être « touchés » par le mouvement écolo. Et c’est génial de profiter de son influence pour faire passer le message. SI on fait tous un petit peu, c’est bien mieux que de laisser tout le monde faire n’importe quoi.
    Il faut dire que je n’apporte pas beaucoup de crédit à Esteban du fait qu’il cherche a tout prix à créer du drama (c’est sa marque de fabrique). C’est chouette d’avoir fait ce partage avec la blogosphère. Merci.

    Lucie J.

    Aimé par 1 personne

    1. lapetitecreature

      Mille merci pour ton commentaire ! On est bien d’accord et ça me rassure de voir que la majorité des gens ont compris la démarche de Marie. C’est encourageant ! Et effectivement je me dis de plus en plus que le « drama » prend trop de places sur certaines chaînes, c’est dommage.
      Belle journée à toi !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s