Le Pot-Pourri Culture / Avril 2019

 

Côté films et séries

2166228.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxBlack Summer (netflix)

Nouveauté zombie netflix, une très bonne surprise ! Ce serait un prequel à Z Nation (qui est discutable en terme de qualité clairement) et pour certains elle incarne ce qu’aurait du être Fear The Walking Dead. Black Summer nous propose effectivement de suivre le début d’une épidémie zombie dans un endroit très localisé. Les survivants ont un but : atteindre le stade d’où sont effectuées les évacuations. C’est tendu, c’est rythmé, c’est chouette !

Designated Survivor (netflix)

178249.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxMa mère adore deux choses : les séries britanniques et les séries avec Kiefer Sutherland. C’est donc tout naturellement qu’elle s’est tourné vers la deuxième série à avoir l’acteur comme tête d’affiche après 24H Chrono : Designated Survivor. Le pitch : aux USA, Tom Kirkman, un membre du gouvernement qui s’occupe du logement se retrouve propulsé au poste de président après un attentat qui a tué toutes les personnes du dit gouvernement. Il était en effet ce qu’on appelle « designated survivor » ou « désigné survivant », c’est-à-dire une personne qui est mise à l’écart lors de grandes réunions magistrales, pour que en cas d’attaque, le gouvernement puisse redémarrer au plus vite. Tom Kirkman n’est pas du tout préparé à ça et on va suivre son parcours semé d’embûches entre manque de légitimité et manipulations à son encontre.

J’ai vraiment apprécié cette série qui m’a fait pensé à Scandal pour le côté immersif des coulisses de la politique. Les rebondissement sont chouettes mais ce que j’ai préféré ce sont les personnages de Tom Kirkman et de sa femme, Alex Kirkman. La série n’est pas ultra innovante dans ses propositions (Kirkman ne remet pas spécialement en cause la Aquamancroissance ou le capitalisme) mais force est de reconnaître que le bonhomme est sincère, intelligent et qu’il a à coeur de bien faire son boulot en étant en phase avec les évolutions de la société. Imparfait mais franchement agréable. Merci maman !

Aquaman

J’ai adoré Aquaman. Jason Momoa fait du Jason Momoa mais c’est pour ça qu’on l’aime. Il y a de l’humour, de l’action, des sentiments : une bonne recette. Mais surtout : le film ne se prend pas au sérieux tout en étant impeccable sur la réalisation. Certains plans (notamment empruntés au comic book) sont iconiques, vraiment superbes. Bref à voir pour passer un bon moment de divertissement !

Suspiria (remake de 2018)

MV5BNTcyNTEyMDU5OF5BMl5BanBnXkFtZTgwOTcwODUzNjM@._V1_SY1000_CR0,0,666,1000_AL_Alors Alors bien ou pas bien ? Les deux !

En fait j’ai globalement aimé cette revisite du classique de Dario Argento. Luca Guadagnino s’éloigne de l’ambiance du giallo pour proposer une autre ambiance et une autre colorimétrie. Le Suspiria de 1977 est toujours là, ça se sent, mais l’image diffère. Image plus moderne, teintes plus ternes à l’exception du rouge qui a toujours la part belle. Tilda Swinton et Dakota Johnson crèvent l’écran, l’une en tant que professeur de danse et l’autre comme danseuse. L’horrifique est présent et parfois à la limite du soutenable. On est clairement dans du body horror mais ça reste assez fascinant. Le travail des corps meurtris tout comme celui des corps dansants est impressionnant. Le travail du son également est qualitatif avec une emphase sur les soupirs et le souffle qu’on entend très distinctement et qui font directement écho à la divinité concerné : Mother Suspiriarum.

MV5BZGMxNzI4ZDctY2ZiMi00OTFkLTlmMGUtYTQ2ZDIyZjQwYTQ4XkEyXkFqcGdeQXVyMzU4ODM5Nw@@._V1_

Néanmoins le film a selon beaucoup, moi compris, deux défauts majeurs : une intrigue secondaire totalement dispensable ainsi qu’un climax mal filmé. De fait la scène majeure de fin de film est pour moi trop illisible pour être appréciée et comprise et ça m’a gênée. Dommage.

Pour en savoir plus sur la fin et la mythologie de Dario Argento : La soluce de Suspiria : la fin décryptée et analysée – Ecran Large

 

Côté lectures

Les meurtres de Molly Southbourne Tade ThompsonLes meurtres de Molly Southbourne, Tade Thompson

Molly depuis sa plus tendre enfance doit respecter des règles très strictes pour sa sécurité :

Si tu vois une fille qui te ressemble, cours et bas-toi.
Ne saigne pas.
Si tu saignes, une compresse, le feu, du détergent.
Si tu trouves un trou, va chercher tes parents.

J’ai adoré et n’ai pas vu le temps passé plongée dans cette lecture ! Un court roman immersif et très original. Une très bonne Le Dieu Vagabond Fabrizio Dorisurprise.

Le Dieu Vagabond, Fabrizio Dori

Une superbe BD sur fond de mythologie grecque dont j’ai fais la chronique ici.

Il fallait que je vous le dise, Aude Mermilliod

aude mermilliod il fallait que je vous le dise castermanJ’ai adoré cette bd témoignage centrée sur l’avortement. Aude Mermilliod relate ainsi son expérience personnelle avec une immense sincérité autant du point de vue physique qu’émotionnel. Un bijou d’émotions qui m’a beaucoup parlé. La cerise sur le gâteau c’est l’ajout d’une partie dédiée à Martin Wincler et de comment il s’est intéressé à la thématique de l’IVG. Il explique son évolution en tant que médecin entre erreurs et volonté d’aider. Passionnant.

En cours de lecture : Crépuscule de Juan Branco / De la poussière à la chair de Ray Bradbury / Le libraire de Wigtown de Shaun Bythell / La fée, la pie et le printemps de Elisabeth Ebory 

(Je sais ça fait beaucoup en même temps ^^)

Articles

Tous les articles de Manon du blog ManonWoodstock ! Un de mes abonnements (Irène de La Nébuleuse je crois) a partagé ce blog sur instagram et j’ai totalement adhéré ! Je vous conseille en particulier les deux suivants mais ils sont tous très chouettes pour réfléchir et s’informer :

Pourquoi je ne considère plus l’angoisse comme une maladie [+ 10 conseils magiques pour y parvenir] – Manon Woodstock

La voiture électrique: un conte écolo qui sent le souffre

Il faut sourire pour être belle – Egalitaria

Aux Etats-Unis, des centaines de villes, croulant sous leurs déchets, ne recyclent plus

Une culture du viol à la française, de Valérie Rey-Robert : des clés de lecture pour une lutte féministe- La Nébuleuse

The Chilling White Feminism of Sabrina – by Jane Getchell et Rebekah Gorbea sur Queers in space (lu via instagram grâce au partage de @lanebuleuseblog et de @traveliksx dont le blog est le suivant : fiftyshadesofpatriarchy.) Un article très intéressant qui m’a permis de prendre du recul sur Chilling Adventures of Sabrina dont le féminisme, bien que très présent et affirmé, pêche par un sacré syndrôme du « sauveur blanc » ou « white savior ».

Ce n’est pas un article à proprement parlé mais c’est du contenu informatif précieux : le compte instagram @aggressively_trans qui partage des informations et des réflexions sur la transidentité. Idéal pour s’éduquer quand on a comme moi des lacunes ou des idées toutes faites ! Il y a aussi un podcast trouvable sur youtube : Agressivement Trans le podcast – 01 Séduction et Sexualité des personnes transgenres partie 1

Documentaires

Spoiler : oui et surtout les grands patrons industriels

Podcast

Mortel – La mort des animaux : un épisode intime, émouvant mais également objectif sur de nombreux points. J’adore Taous Merakchi ❤

Kiffe ta race – Féminismes pour toutes : pour montrer l’importance du féminisme inter-sectionnel !

Le nid – Le corps et la grossesse : avant, pendant et après : j’aime toujours autant le travail de Léa et cet épisode regorge d’infos (et notamment celle ci : le périnée c’est sacré).

Sur Youtube

Un énorme coup de coeur pour la chaîne Demos Kratos (découverte grâce au blog Bibliolingus via son compte instagram). J’ai déjà vu beaucoup de leurs vidéos (et elles sont toutes intéressantes et instructives) et c’est vraiment pertinent mais surtout RADICAL. En vrac aussi : Pourquoi la bourgeoisie veut sauver Notre Dame à tout prix ? / Avons- nous besoin des élites ? / Le Populisme : un danger pour la démocratie ?Bref foncez y jeter un œil !

Un peu de douceur avec de la littérature !

Le modèle parental de Léa et Samuel est passionnant. J’adore leur contenu relatif à l’éducation.

Ce clip bordel !!!! Amour fou ❤

Une découverte faite au hasard, j’ai beaucoup aimé cette analyse !

La chaîne Ami des Lobbies c’est beaucoup trop bien !

La mignonnerie. Les vaches m’ont toujours impressionnées par leur carrure mais force est de reconnaître que ce sont des amours et je suis bien contente de ne plus jamais les manger (et de ne pas consommer de lactose).

Musique

Merci à La Lune Mauve, un de mes blog favoris pour la découverte de cette artiste, Natalie Mering aka Weyes Blood, et surtout de ce morceau si beau :

12 commentaires

  1. manonwoodstock

    Hey 🙂 Un grand merci pour la sélection, je suis très flattée !! Big up à Irène et à son super article sur le livre de Valérie Rey-Robert, beaucoup d’autres trucs me font envie et je vais m’empresser de prospecter pour 1) trouver les livres dont tu parles d’occaz’, 2) me dégager du temps pour suivre des podcasts et des chaînes Youtube et 3) Regarder des reportages en replay ! Très bon weekend à toi !

    Aimé par 1 personne

  2. Marie

    Merci pour cette nouvelle sélection, j’adore picorer dedans ! Cette fois-ci je retiens Agressivement Trans, dont je n’avais pas encore entendu parler et qui a l’air super intéressant, ainsi que l’article-décryptage de la fin de Suspiria.

    À propos : je ne m’attendais à trop rien en allant voir ce film (je connais très mal la film de Dario Argento, MAIS Tilda Swinton), et j’ai été bien hypée par les visuels et les chorégraphies. Le grain seventies est bien reproduit. Cela dit, j’ai trouvé ce film profondément misogyne, ce qui m’a empêchée de rentrer dedans.

    Entre autres choses, la scène où les profs rigolent comme des baleines à propos du policier (? je crois), en lui tâtant les parties et en disant qu’elles vont l’émasculer… What the touffe ? Je ne vois pas l’intérêt, sinon caricaturer pour la cent millième fois les féministes comme des mégères grossières et frustrées. Je ne pensais pas que quiconque oserait encore faire ce genre de chose en 2019. Ça m’a cassé tout mon effet.

    Ah et ravie que la chanson de Weyes Blood te plaise à ce point, je l’adore aussi ! Merci pour tes toujours très gentils mots à propos de ma petite planète, d’ailleurs. ♥︎

    Aimé par 1 personne

    1. lapetitecreature

      Merci pour ton retour ! effectivement ce passage est très bizarre et je n’ai pas vraiment compris ce qu’il foutait au milieu. Certains pensent que c’est pour montrer que Susie, via son absence de réaction, n’est pas ce qu’elle prétend être, comme un premier indice sur sa véritable identité. Néanmoins je pense que le film n’avait pas besoin de cette scène, qui je te l’accorde volontiers, m’a semblé inutilement violente et grossière. Après je trouve aussi que le film montre deux sortes de sorcières : les pintades à la solde de Markos et celles plus mesurées du côté de Madame Blanc derrière qui Susie (ou Mother Suspiriarum) se range définitivement. Il me semble que ce sont deux sorcières team Markos qui humilient ce pauvre policier. Cela n’excuse rien mais je trouve qu’il y a des nuances au sein même de ce groupe car j’imagine mal Madame Blanc faire ce genre de choses.

      J'aime

    1. lapetitecreature

      Je comprends. Pour moi ça a été facile car j’ai vu l’original il y a tout juste quelques mois donc je pense que j’étais moins attaché et que donc le film avait eu moins le temps de devenir un chef d’oeuvre à mes yeux même si j’avais envie de le voir depuis longtemps. Et puis le casting du remake et les bande annonces m’avait bien appâté ^^

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s