Le Horla et autres récits fantastiques de Maupassant

Les classiques j’en lis peu, car comme beaucoup de personnes je les trouve parfois peu accessibles. Souvent c’est un a priori injustifié et trop généraliste. D’abord parce que tous les goûts sont dans la nature (et l’école peut être l’une des raisons de la crainte des classiques). Ensuite parce que nombre d’auteurs et d’autrices dits « classiques » sont en fait très accessibles et offrent de très bons moments de lectures. J’en ai eu la preuve avec Maupassant.

Maupassant Le Horla et autres récits fantastiques

À l’occasion de Pumpkin Autumn Challenge de cette année, j’ai choisi un livre déjà présent depuis plusieurs mois dans ma bibliothèque et ce livre c’est le fameux Le Horla et autres récits fantastiques de Guy de Maupassant. Étant un recueil de nouvelles, il me permet de valider la sous-catégorie Un cinnamon roll et un chaï latte, à emporter s’il vous plaît ! dans le menu Automne Douceur de vivre.

Le Horla Maupassant crédit : Bibliothèque nationale de France
Le Horla – crédit : Bibliothèque nationale de France

J’ai lu plusieurs nouvelles du recueil et j’ai été agréablement surprise par la fluidité de la plume de Maupassant. Il excelle à mon sens dans l’art de la nouvelle, amenant son propos rapidement et avec habileté, mais aussi dans la manière qu’il a d’installer du mystère et de l’étrange. Les nouvelles sont variées avec des atmosphères et des contextes différents, ce qui permet de ne pas s’ennuyer d’un récit à l’autre.

J’ai bien évidemment lu celle intitulée Le Horla. Ce qui est étonnant avec cette nouvelle c’est que ce n’est pas au moment de sa lecture qu’elle a le plus d’impact. C’est quand j’y ai repensé quelques heures plus tard que j’ai saisi l’indicible frayeur de la situation contée par Maupassant. Elle m’a travaillé sur du long terme et je trouve là que c’est une preuve du talent de l’auteur. Surtout quand on sait la difficulté que le format de la nouvelle exige pour être réussie.

En bref, j’ai beaucoup aimé ma lecture et recommande cet ouvrage à quiconque veut s’initier au format de la nouvelle ou encore les personnes qui souhaitent du fantastique dans sa définition la plus littérale.

Et vous, vous avez déjà lu les récits fantastiques de Maupassant ? Avez vous un recueil de nouvelles préféré ? Perso j’aime également beaucoup celui-là : Les Furies de Borås.

 

Image de couverture : Couverture de l’édition 1908, illustrée par William Julian-Damazy.

4 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s