Le Pot-Pourri Culture / Mars 2020

Hello cher lecteur, hello chère lectrice, c’est parti pour le pot-pourri de mars !

Côté Films et séries

The Witcher NetflixThe Witcher (Netflix)

J’ai abordé The Witcher en total néophyte, n’ayant ni lu les livres, ni joué aux jeux. Nous l’avons regardé entre potes en l’étalant sur plusieurs mois et verdict : j’ai vraiment bien aimé. Les personnages de Geralt et de Yennefer m’ont beaucoup intéressé mais je dois avouer que quant à lui, l’arc autour de Ciri m’a un peu laissé de marbre. À voir ce qu’il adviendra de ce personnage lors de la saison suivante . En bref une série divertissante avec un duo principal à la fois attachant et charismatique, le tout dans un univers fantastique rafraîchissant.

VampiresVampires (Netflix)

Série française et série de genre, Vampires était attendu au tournant. Pour ma part c’était une plutôt bonne surprise mais j’ai eu du mal avec quelques jeux d’acteur qui me semblaient manquer de fluidité. Malgré mon amour du néon, je rejoins certaines critiques qui disent qu’en foutre partout ne suffit à faire l’esthétisme de toute une série. À tester si vous avez envie d’un peu de nouveauté côté vampire et pour découvrir le personnage de Doïna interprété par la super Oulaya Amamra.

La maison des ombres (Netflix)

Je vous recommande chaudement ce film qui mêle habilement fantastique, histoire de fantômes et drame. Je me suis laissée embarquer de bout en bout : une super découverte !

La PlateformeLa Plateforme (Netflix)

Ah le fameux ! Entre sa fin soumise à interprétation et sa transposition métaphorique trash de notre société, ce film espagnol a beaucoup fait parlé de lui ces derniers temps. Personnellement j’ai beaucoup aimé. C’est un ovni, clairement, mais il est passionnant. Juste, ne le regardez pas en mangeant.

Unorthodox (Netflix)

Mini série d’à peine 4 épisodes, Unorthodox nous conte la vie d’Esther, une jeune new-yorkaise issue d’une communauté Unorthodoxjuive ultra orthodoxe et qui décide de tout quitter en fuyant à Berlin. Sociologiquement passionnante, émouvante et profonde, cette série est un petit bijou. N’hésitez pas après le visionnage à regarder le making of de la série, dispo lui aussi sur Netflix.

I love Dick

Alors que je l’avais commencée il y a plusieurs semaines, je m’étais arrêté après seulement un épisode. Probablement parce que j’étais déroutée par le ton de la série et par son personnage central aux décisions contestables. Puis la lecture de l’ouvrage d’Iris Brey qui cite et analyse une scène de la série m’a convaincu de continuer. Résultat, je suis bien contente d’avoir persévéré car I love Dick est surprenante mais aussi importante.

I love Dick Sarah Gubbins Jill Soloway

Importante dans ce qu’elle dit du désir des femmes mais aussi du statut des femmes artistes. Le propos est politique et corporel, on parle du désir, on le décrit, on le montre et on le fait ressentir. Puisque abordant le thème de l’art, chaque épisode montrera également une séquence d’art contemporain. I love Dick mérite un coup d’œil, sincèrement. Je retire d’ailleurs de cette série Kingdom saison 2ce qui est pour moi la meilleur définition du désir que j’ai jamais vue et entendue.

Kingdom saison 2

Un pur plaisir de retrouver la suite de cette super série zombiesque. On a passé un très bon moment ! En parlant de zombie, la bande annonce de la suite de Dernier Train pour Busan est sortie et ça l’air d’envoyer sévère.

Côté Lectures

Le regard féminin, une révolution à l'écran par Iris Brey

Le regard féminin, une révolution à l’écran par Iris Brey

La notion de « male gaze » , créée et théorisée par Laura Mulvey en 1975, est de plus en plus connue et abordée dans les discours féministes. Avec cet ouvrage, Iris Brey explique ce qu’est le « female gaze ». Elle décrit ainsi les précurseuses dans cette manière différente de filmer et en montre des exemples concrets dans nos séries et films plus modernes. Le but d’Iris Brey est de pousser à la réflexion et d’encourager la création de nouvelles façon d’aborder l’intériorité de personnages qui ne se baserait plus sur une vision extérieure et « voyeuriste ».  Précision importante, Iris Brey ne condamne pas en soi le « male gaze » mais elle condamne sa quasi hégémonie dans les processus de réalisation. J’ai beaucoup aimé ma lecture et notamment le fait de voir l’autrice s’appuyer sur des scènes existantes pour nourrir son propos. Ma seule critique viserait le ton parfois un peu trop philosophique qui à certains moments m’a paru trop verbeux. Ainsi l’ouvrage, notamment dans son introduction, n’est à mon goût pas assez accessible. En conclusion, lecture très intéressante que je recommande malgré tout !

Extases tome 2 de Jean-Louis TrippExtases tome 2 de Jean-Louis Tripp

J’avais adoré le premier tome d’Extases et avait d’ailleurs dédié à l’ouvrage tout un article : COUP DE CŒUR : EXTASES, JEAN-LOUIS TRIPP. J’ai mis à jour ce fameux article car depuis le temps j’ai modifié mon approche de certains sujets comme vous le verrez si vous décidez de le lire ou de le relire. Pour autant, j’attendais impatiemment de lire ce second tome et je n’ai pas été déçue. Je pense qu’outre la narration captivante de Jean-Louis Tripp, ce qui fait la force de ce récit c’est cette volonté de sincérité qui veut penser au-delà des carcans et de la vision habituelle du couple et de l’amour. Extases, c’est donc du sexe mais c’est surtout une invitation à mieux se connaître et à s’accepter.

Articles

Les différents féminismes en France – sur Roseaux

Au cinéma, le​ ​tokenisme s’attaque à la transidentité – sur Roseaux

Backlash : l’inévitable retour de bâton – Egalitaria

Documentaires

Miss Americana (Netflix) : même si je ne suis pas une grande fan de Taylor Swift, ce documentaire m’intriguait. Après visionnage, j’ai trouvé intéressante cette plongée côté coulisses.

Mexique : les géants des Caraïbes | Mystérieuse planète | ARTE

Podcasts

Entre ses lèvres – Lexie

Disclaimer – le cul dans la fanfiction

Les Couilles sur la table – Des ordis, des souris et des hommes

Sur Youtube

Côté Musique

je ne suis qu’amour pour ce remix

Saodaj’ est un groupe réunionnais que j’ai découvert tout récemment : gros coup de coeur

On m’a dit dans l’oreillette (merci paradisehunterblog) que le refrain d’Ava Max est quand même très similaire à ce tube de Bonnie Tyler : Bonnie Tyler – If You Were A Woman (And I Was A Man)

Un bien beau morceau (et album d’ailleurs) découvert grâce à la Lune Mauve

6 commentaires

  1. cora85

    Je connais SAODAJ’ : je suis fan de « Dans les dunes » !
    Merci pour toutes ces découvertes et critiques !
    En film, je te conseille « L’indomptée » de Caroline Deruas (disponible sur Youtube) et « Elizabeth : l’âge d’or », avec Cate Blanchett.
    Si tu n’as pas vu « Divines », avec Oulaya Amamra, je te le conseille vivement !
    Bonne semaine !

    Aimé par 1 personne

  2. paradisehunter35

    Comme toujours de bien belles suggestions.
    contente de lire enfin un avis sur le livre « Regard féminin ». Je l’ai noté depuis plusieurs semaines sur ma wishlist côté bouquin. Cela m’intéresse beaucoup.

    Sympa le remix Blue Monday du vieux titre de New Order. Mais bon pour moi c’est trop familier… je suis sous Giscard tout de même 😀 !
    Et puisque l’on parle musique des années 80, je te conseille de bine écouter le refrain de cette chanson : https://www.youtube.com/watch?v=rJOo67DtZAY . Sûr qu’Ava Max pour son kings and queens s’en « inspire ».

    Bonne soirée.

    Aimé par 2 personnes

    1. lapetitecreature

      ah chouette tu me diras ce que tu en auras pensé après ta lecture : )
      J’ai pas assez écouté le Blue Monday d’origine du coup le remix sonne très neuf ^^
      Mais oh la la t’as raison, elle s’en est vraiment bien inspirée Ava Max ^^ c’est carrément la même mélodie !
      Bonne soirée à toi aussi : )

      Aimé par 1 personne

  3. Des livres et les mots

    Je n’avais pas entendu parler de La maison des ombres mais ça m’intrigue ! Et il faut que je regarde La Plateforme (je retiens le conseil). Pareil j’ai beaucoup entendu parler d’Unorthodox et ta présentation m’a donné envie de regarder =)

    J’ai également adoré le nouvel épisode du podcast Disclaimer, dans lequel je me suis beaucoup retrouvée !

    Et wow, je comprends le coup de cœur pour Saodaj’, c’est hyper beau ! Je connaissais pas Myrkur mais c’est hyper chouette aussi, merci pour ces découvertes =)

    J'aime

  4. rp 1989

    Super pot pourri 🙂 !
    Tu m’as donné plein d’idées de choses à découvrir, juste merci :)!
    Je suis contente que tu aies aimé The Witcher et je suis assez d’accord, je pense que Ciri sera plus importante dans la prochaine saison . J’adore aussi Geralt et Yennefer :)!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s