Le Pot-Pourri Culture / Juillet 2020

Une fois les vacances arrivées, j’ai pu lire d’avantage et visionner plus de choses. Par contre youtube est un peu passé à la trappe ce mois là je crois ^^

Côté films et séries

Jumbo Zoé WittockJumbo, réalisé par Zoé Wittock. On suit dans cette histoire, le personnage de Jeanne, une jeune femme qui va tomber amoureuse d’un manège du parc d’attraction où elle travaille. Entre ses difficultés avec les autres, sa relation compliquée avec sa mère, Jeanne va trouver du bonheur dans sa relation avec Jumbo. J’ai trouvé l’héroïne bouleversante et de grandes qualités à ce film un peu ovni, malgré quelque maladresses.

La prophétie de l’horloge ; j’ai trouvé un côté Hocus Pocus à ce film plutôt axé jeunesse. C’est divertissant et bien fait mais je déplore quelques facilités de scénario. Pour la période Halloween, il conviendra bien.

Birds of PreyEn avant ; avec mon chéri on a beaucoup aimé ce film d’animation coloré et épique. Un très bon moment en perspective !

Birds of Prey : J’avais hâte de voir ce film de Cathy Yan, tellement j’avais entendu de bonnes critiques. Au final, j’ai passé un bon moment mais le scénario, selon moi pêche un peu. Pour autant la photographie est superbe, Margot Robbie brille dans ce rôle qui lui va si bien et j’ai apprécié le sous-texte féministe et Douglas Hannah Gadsbyémancipateur.

Hannah Gadsby – Douglas ; J’avais adoré Nanette, le précédent spectacle d’Hannah Gadsby et j’ai trouvé que son nouveau, Douglas donc, est encore mieux. Je me suis régalée devant tant d’intelligence et d’humour. Hannah Gadsby est brillante et hilarante !

Lectures

Black HammerBlack Hammer, tomes 1 et 2 : Black Hammer est une série de comics commencée en 2016 et que l’un de mes amis libraires m’a vivement conseillé. Différent d’un type de comics de super-héros un peu creux et bourré d’action,, Black Hammer c’est suivre plutôt un mystère, celui d’un groupe hétéroclite de justiciers bloqués dans une ville étrange sans comprendre pourquoi. Une chouette série !

Fables, tome 1 : Comic book culte débuté en 2003, Fables c’est une sacrée histoire, celle justement des Fables, les êtres de nos légendes et œuvres qui ont dû se réfugier dans notre monde étant donné que le leur a été envahi par l’Adversaire. Très fan d’urban fantasy, Fables était donc calibré pour me plaire… et ça a été le cas. FablesL’univers est foisonnant, tout en étant cohérent et l’intrigue bien ficelée. Cette BD n’est pas pour autant parfaite. En effet, une histoire à part incluse dans le tome 1 m’a particulièrement déplu. Intitulée Sac d’os, ce récit met en scène un des personnages qui va soutirer à une femme en détresse la promesse d’un acte sexuel en échange d’aide et ça bah c’est non. Le problème est surtout que la manœuvre semble validé par l’attitude de la femme après coup. J’apprécie beaucoup Fables mais je trouve important de signaler quand quelque chose ne va pas. Peut être qu’écrit à l’époque de Me Too ce genre de procédés scénaristiques ne seraient pas dans l’ouvrage.

Au fond du trou Nepsie Le Vilain

Au fond du trou, de la sueur et des larmes : Quel plaisir de suivre les aventures du Vilain et de Nepsie lors de leur projet un peu fou d’acquérir et de rénover leur nouveau chez-eux : un habitat troglodyte ! C’est drôle, c’est bourré de conseils et d’infos, on passe un très bon moment de lecture, instructif qui plus est.

Le bal des folles Victoria MasLe bal des folles de Victoria Mas : une belle découverte que ce roman. L’écriture très fluide et accessible de Mas permet de dérouler son intrigue avec une facilité déconcertante. On suit dans ce roman plusieurs destins de femmes qui se retrouvent à l’Hôpital de la Salpêtrière à Paris. Ces femmes sont internées ou travaillent dans l’établissement et c’est leur histoire, leur chagrin, leur tourments mais aussi et surtout l’injustice qui les frappe que Mas explore dans ce cadre dur de l’internement sous l’égide du célèbre docteur Charcot. Le tout avec comme point d’orgue le bal de la mi-carême, un évènement malsain où sont exhibées les malades devant la bourgeoisie parisienne. Car le plus grand crime de ces femmes c’est d’être des femmes et/ou d’être différentes. Je ne sais pas si le mot « folle » est bien choisi car il charrie beaucoup de clichés psychophobes mais par son écriture j’ai trouvé que Mas, au contraire, voulait s’opposer à une telle vision de la maladie mentale. Son roman est ainsi une lettre d’amour à toutes ces femmes emprisonnées à cause de la misogynie et de l’étroitesse des esprits et surtout à toutes celles qui n’ont jamais bénéficié de soins adaptés et dignes.

Peau d'hommePeau d’homme, de Hubert et Zanzim : Bianca, promise à un homme inconnu va user d’un artefact secret appartenant aux femmes de sa famille : une « peau d’homme » qui lorsqu’elle la revêt lui permet d’être un jeune homme. Elle change alors d’identité et cela lui ouvre les portes d’un monde nouveau : celui de la gente masculine. Ainsi le principe de cette BD est fichtrement casse gueule mais étonnement j’ai eu l’impression que la BD évitait de nombreux écueils et proposait une histoire intéressante sur le genre et l’amour.

Articles :

Un enfant forcé de tuer un renardeau : le lien entre maltraitance animale et humaine – La Relève et la Peste

Podcasts

Représenter les noir.es : le regard blanc – Vénus s’épilait-elle la chatte : passionnant de bout en bout et important, à écouter !

Sexologie – Gang of witches

Côté Musique

Une musique bien sarcastique, merci Thomas Gauthier

Deux musiques issues du film « Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga qui est pas ouf mais qui divertit bien. Je me demande surtout ce que pense les Islandais de ce film vu qu’ils sont les premiers concernés. Enfin bref voici deux musiques que j’ai beaucoup apprécié malgré tout : Jaja ding dong  (qui fait office de running gag au début et à la fin du film) et Husavik (My Hometown) qui est très belle.

2 commentaires

  1. cora85

    Hello, hello !!!

    « Jumbo » et « Le bal des folles » me tentent beaucoup !

    Voici mes dernières jolies découvertes :

    En livres, je te conseille « Présentes », de Lauren Bastide, et « L’effrayant Dr Petiot, fou ou coupable ? », de Claude Quétel.

    En dvd : « Parasites », de Bong Joon Ho.

    Voici mes dernières chansons coups de cœur : https://youtu.be/N8299dKhmrc




    Vidéos Youtube : https://youtu.be/5ioYlx3a5dk





    https://www.youtube.com/c/ronanautheatre/about
    Je raffole de l’ASMR : https://www.youtube.com/c/PARISASMR/about et https://www.youtube.com/c/LoowASMR/about

    Podcasts : CERNO, Adapte-moi si tu peux, https://louiemedia.com/le-book-club

    Mode : Scruntchie is back, et Natur’Line

    J’espère que tout va bien !

    Je te souhaite de passer une semaine magique !

    Au fait, je craque pour Pomme moi aussi – il ne me reste plus qu’à écouter en entier ses albums.

    Coralie

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s